Choix de page

Coupe du Monde : quel parcours pour l’Islande ?

Coupe du Monde : quel parcours pour l’Islande ?

Après avoir enchanté l’Europe entière en 2016 lors du dernier Euro, l’Islande est de retour pour la plus prestigieuse des compétitions : la Coupe du Monde de Football qui se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie. Grâce à son état d’esprit et ses supporters, l’équipe islandaise avait terminé son parcours en quart de finale face à la France – finaliste malheureux – mais au delà de l’élimination, c’est surtout la performance sportive que l’on retiendra, notamment face au Portugal en poule (1-1) et contre l’Angleterre en huitièmes de finale (2-1).

La qualification pour la Coupe du Monde 2018

L’Islande est non seulement le plus petit pays qualifié pour la prochaine Coupe du Monde en juin prochain mais il s’agit surtout de sa première participation. Le 9 octobre dernier, la petite île volcanique valide son billet pour l’accession au tournoi ultime en battant le Kosovo (2-0) et en finissant premier de son groupe qui comprenait pourtant la Turquie, l’Ukraine et la Croatie. Les islandais évitent ainsi les barrages qui les avaient privé de Coupe du Monde en 2014 en perdant lors de la double confrontation face à la Croatie. Ils se rendront donc en Russie fiers de leurs couleurs et de leur patrie.

L’Islande, un groupe soudé

Avec à sa tête le sélectionneur suédois Heimir Hallgrimsson – également dentiste – l’Islande peut à la fois s’appuyer sur un collectif redoutable et un état d’esprit sans faille mais également sur des talents individuels à l’image de leur meneur de jeu Gylfi Sigurdsson, récemment recruté par Everton en Angleterre.

Le parcours possible des Islandais

Malgré le fait que le tirage au sort ne les ai pas épargnés (le groupe D est composé de l’Argentine, de la Croatie et du Nigéria), les Islandais ont une carte à jouer en Russie et font partie de la liste des surprises potentielles de ce Mondial. Soutenue par leurs supporters et le célèbre clapping et comme le prédit le site Sportytrader.com, l’équipe d’Islande peut réitérer l’exploit de 2016 en se qualifiant pour les huitièmes de finale et peut-être y retrouver leur adversaire du dernier Euro : l’équipe de France.